Shuni

Situé au Sud du Carmel entre Binyemina et Zichron Yaacov, Shuni tenait lieu de thermes et bains publiques sous les Romains. Le site est mentionné dans le Talmud sous le nom de Shumi région de la tribu de Menashe

 

1-

 

1-     

 

 

 

2- L’amphithéâtre :

SHUNI est  connu pour son amphithéâtre romain, qui avec ses quelques 70 m de diamètre est devenu aujourd’hui un lieu de concerts à ciel ouvert, très populaire. Cet été, j’y ai vu Avishay Cohen, ce bassiste que j’adore! Évidemment l’amphithéâtre était plein à craquer; le concert, génial!

La grande piscine romaine datee du 2eme siecle est aujourd’hui recouverte de belles mosaïques d’époque, en partie restaurées et à côté de nombreuses statues en basalte et en granite du sculpteur Achiam Shoshany.

 

 

 

 

 

1- Musée d’Achiam

Achiam Shoshany, né au kibboutz en Israël en 1916, passe le plus grande partie de sa carrière d’artiste en France, où il fréquente Montparnasse et rencontre Dali, Zadkine, Pablo Picasso et Brancusi ;Il voue à ce dernier une grande admiration et il s’inspirera de ses œuvres.

A Shuni donc, découvrez le musée d’Achiam (inauguré 2 ans avant sa mort en 2005) dont l’impressionnante bâtisse d’architecture orientale cache une centaine de ses statues aux formes dépouillées, essentiellement figuratives. La source majeure de son inspiration provient de la Bible, de ses héros, prophètes et rois, dont il exprime leur sens universel.

 

 

 

 

 

 

 

3- Musée  Etzel

À Shuni toujours, ne manquez pas une visite au musée Hetzel, du nom de la milice sioniste qui protégeait  les juifs du Yishouv, avant l’établissement de l’état d’Israël. Musée un peu vieillot, mais ou à l’heure du digital, sa désuétude fait justement tout son charme.

 

 

 

 

 

 

 

4- musée d’archéologie

Profitez-en également pour faire un saut au tout petit musée d’archéologie, présentant des pièces retrouvées lors de fouilles locales, amphores, jarres, bijoux et objets de cultes qui confirment la présence des Romains mais aussi des Croisés.

Dans ce musée minuscule, m’est apparu d’intérêt essentiel (et donc ne ratez pas l’occasion de la voir de vos propres yeux) l’unique (non, en fait il en existe officiellement deux) pièce de monnaie de Zichron Yaacov. Il s’avère que le Baron de Rothschild aurait émis en France de la monnaie servant aux transactions du Yishouv agricole de Zichron Yaacov, qu’il avait établi en 1882. Tout se passa très bien, jusqu’au moment où les turcs,  au pouvoir depuis  400 ans, interdirent l’utilisation de toute autre monnaie que la leur. Ils confisquèrent et abolirent brutalement la circulation de ces pièces de monnaies frappées à l’emblème de Zichron Yaacov.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s