Le Lido

I existe une plage abandonnée sur la rive nord-ouest de la mer morte– la plage mythique du LIDO.

Hof Lido Yam Hamelach

C’est la que s’est établie la 1ere industrie « Eretz- Israélienne » d’extraction de minéraux de la mer morte, avant la création de l’Etat d’Israël. L’ingenieur Moshe Novomeisky, juif de Sibérie établit en Palestine réussit dés 1930 à convaincre les anglais de construire, en partenariat, une usine de potasse et de brome : La Corporation de Potasse de Palestine  ltd. (en hébreu : Hevrat Ashlag Eretz Israelit)

L’usine connait vite un très grand succès et son expansion ne tarde pas : un yishuv d’ouvriers, de scientifiques et leurs familles  devient plus tard le kibutz Beit Ha-Arava.

Mifalei Ashlag Lido_ photos

On y construit un hôtel luxueux où toutes les personnalités de l’époque pouvaient se croiser: des hommes d’affaires, des diplomates, des officiers britanniques en partance pour l’Inde, des riches bourgeois et même David Ben Gourion, alors futur premier ministre mythique d’Israël ; On raconte qu’il y séjournait précisément le 29 novembre 1947, quand il entendit à la radio l’annonce du plan de partage de la Palestine élaboré par L’ONU…Mais en 1948, sous l’offensive Jordanienne à quelques kilomètres à peine, le projet tomba à l’eau ( de la mer morte !) : l’hôtel fut abandonné, et laissé à la ruine. Le Kibboutz Beit Ha- Arava (où s’étaient installées  les familles des employés de la Hevrat Ashlag Eretz Israelit) se transposa bientôt en Galilée Occidentale et devint le kibboutz Cabri.

Les Jordaniens en firent un restaurant lui-même laissé à l’abandon, suite aux affres de la guerre des six-jours en 1967, qui permit a Israël de reprendre la vallée du Jourdain, et donc le lido.

171

Le Lido, au passe glorieux évoquant l’esprit d’entreprise des colons juifs, devient alors une position de l’armée israélienne -un poste frontière. En jargon tsahalien le Lido se nomme désormais «  Le Hilton », connotation bienveillante et ironique avec la chaine hôtelière internationale.

En 1973 Gershon Cohavi est un soldat de réserve, ennuyé, qui a beaucoup de temps à perdre. Il décide de s’armer de pinceau (et non pas d’armes !) et de peindre ce magnifique panorama d’Eretz Israël, base sur une carte géographique dressée par les croisés qui avaient conquis Israël en l’an 1099.

IMG_Lido Michael

dessein mural Lido

peinture murale Lido

Aujourd’hui le lieu est vide et abandonné, et il ne reste plus rien des splendeurs hôtelières du passe, sinon 2 belles peintures murales sur le splendide horizon désertique et de la mer morte. Alors, lors de votre prochain passage à la mer morte, au croisement de la route n0 1 (Jérusalem) et de la 90, non loin de Kalia, faites un arrêt, ça en vaut le détour !

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s